Bienvenue au Samedi du Libre


Une fois par mois, venez vous familiariser avec les logiciels Libres dans le cadre du Samedi du Libre au Carrefour Numérique de la Cité des Sciences.

Chaque premier samedi du mois, les fervents de logiciels Libres, ou simples curieux, se retrouvent au Carrefour Numérique dans le cadre du Samedi du Libre afin de partager, penser et co-créer avec des dispositifs innovants. Il s’agit d’un événement collaboratif basé sur le Do It Yourself (Faites-le vous-même) et le Do It With Others (Faites-le avec d’autres), le tout dans une ambiance amicale et conviviale.

C’est un moment d’échanges de connaissances et de compétences. Les activités proposées permettent d’aborder différemment les sciences et les techniques des logiciels Libres. Des bénévoles de diverses associations, sont à la disposition des participants pour répondre à leurs questions et les aider à  l’installation de logiciels. La plupart des participants se connaissent déjà, ils semblent complices dans cette logique de partage et constituent de réelles communautés d’intérêts.

Ateliers ludiques et conviviaux

 

Lors de notre visite, diverses activités (réparties dans différentes salles) étaient proposées sous forme d’ateliers :

  • La “Classe numérique” sur le logiciel Linux. L’association Parinux était présente pour proposer de découvrir des solutions alternatives libres et gratuites pour les logiciels et les systèmes d’exploitation.
  • Un atelier portant sur le logiciel de modélisation 3D Blender “C’est un outil assez coriace où il faut savoir être patient. Je m’en sers pour créer des animations vidéos et c’est très plaisant, nous confie une des participantes.
  • Un atelier organisé par l’association Wikimédia afin de contribuer aux atouts de Wikipédia, la célèbre encyclopédie en ligne.
  • Un groupe de discussions animé par Franciliens.net autour de la neutralité du net, de la protection de la vie privée et de l’auto-hébergement.

Le Samedi du Libre propose également des Conférences du Libre mais nous n’avons pas eu la chance d’en entendre car aucune n’était proposée le jour de notre visite.

De plus, au cœur du Carrefour Numérique se place un acteur important : le FabLab. Ce dernier est ouvert tous les jours (du mardi au samedi) de 14h30 à 18h30. A l’intérieur de cet espace créatif, cohabitent robots, imprimantes 3D et autres dispositifs en lien avec la fabrication numérique, mis à disposition des utilisateurs. C’est un atelier de partage où les participants travaillent en toute autonomie sur le projet de leur choix (après l’obtention d’une autorisation, tout de même).

fablab.jpg

Notre ressenti sur la découverte de ces ateliers

Nous avons exploré les différents ateliers de salle en salle pour bien comprendre ce qu’il s’y propose, tenter de découvrir ce milieu assez intimiste et y ressentir l’ambiance qui s’en dégage.

Nous nous sommes attardés plus longuement dans l’Atelier de Wikimédia, où la responsable était très disponible et à l’écoute pour expliquer toutes les infos dont on avait besoin pour comprendre un peu plus le mode de fonctionnement de Wikipédia : qui peut y contribuer ? comment ? ce qu’on a le droit de dire ou ne pas dire (par exemple donner des coordonnées personnelles), qui peut censurer du contenu ? etc.

wikimedia.jpg

Nous avons pu constater avec étonnement que les participants habitués sont d’âges très différents. Des adolescents côtoient les adultes et parfois même des personnes âgées, le tout dans une ambiance très amicale.

L’expérience a été, pour nous, très positive car riche en découvertes mais … pas simple de tout comprendre dans un domaine si vaste et si pointu ! Bien que l’événement soit ouvert à tous et se veut être un moment de partage, on a pu constater que la majorité des participants sont des habitués (ou experts) des logiciels Libres. Beaucoup se connaissent déjà, et il n’est pas facile d’intégrer le groupe quand on est nouveau et novice en la matière.

Cela reste, sans conteste, particulièrement intéressant de découvrir cet événement assez intimiste. La Cité des Sciences est connue pour ses expositions permanentes et temporaires mais le Carrefour Numérique et son Samedi du Libre mensuel, le sont moins. Une visite permet, du moins, de pouvoir en parler, le conseiller si l’occasion se présente et même, éventuellement, y retourner fréquemment.

Découvrez nos autres témoignages d’ateliers créatifs.

Angelina et Paul

Publicités

4 commentaires

  1. Je tiens a dire qu’il n’est pas facile de s’intégrer a un groupe de passionné quel qu’ils soit, quand bien même celui ci a une volonté affirmée d’accueillir tout le monde.

    Ce n’est pas spécifique au logiciels libres, ça sera la même chose dans une chorale par exemple. Un groupe « qui fonctionne » a une dynamique propre, les membres se connaissent bien, et vous arrivez sans avoir « les codes » pour déchiffrer ce qu’il se passe et sans connaître personne.

    Si dans un tel groupe vous ne sentez pas d’ostracisme mais que vous ne savez pas trop où est votre place ni comment vous comporter : INSISTEZ ! C’est un excellent signe !

    Ça veut probablement dire que c’est un groupe qui a une (trop) bonne dynamique interne : Provoquez les échanges, sollicitez un « parrainage », apprenez les codes, vous vous intégrerez très vite en étant actif. Et participez au « corvées » comme ranger les chaises a la fin, rien de tel pour s’intégrer très vite !

    J'aime

    • Bonjour,
      Merci pour ces conseils précieux. En effet, ce n’etait qu’une première visite et qu’un premier ressenti dans un univers que nous ne connaissions pas … mais nous penserons à tout cela pour la prochaine fois !

      J'aime

Les commentaires sont fermés.